Commerce et formation en alternance, une histoire indissociable

alternance dans le commerce
Les métiers du commerce sont, depuis toujours, accessibles par la voie de l’alternance. Associer théorie et pratique sonne en effet comme une évidence quand on doit manipuler des produits, s’entraîner sur des outils spécifiques ou échanger avec la clientèle. Cette année, ce sont plus de 65 000 jeunes qui ont suivi une formation en alternance dans l’univers du commerce.

Le commerce : une diversité de métiers et des perspectives d’évolution

Le commerce, c’est une large palette de missions et de métiers variés : conseiller de vente, agent logistique, poissonnier, responsable approvisionnement, UX designer, acheteur, styliste, boucher, employé commercial, visual merchandiser, manager de rayon… 

Habituellement, on distingue quatre grandes familles de métiers dans le commerce : 

  • Le magasin et la vente (représenter la marque et personnaliser l’expérience client),
  • La logistique (gérer de manière optimale les différents flux et assurer la bonne gestion de l’entreprise),
  • Le marketing et le web (faire connaître l’entreprise et fluidifier les parcours d’achat) ; 
  • Les achats et la conception produit (créer, concevoir et doter l’entreprise de produits et services qui se démarquent de la concurrence). 

Les métiers du commerce, ce sont également d’importantes opportunités d’évolution au sein du secteur. Et pour cela, l’expérience professionnelle via une alternance dans le commerce est le meilleur atout !

Tous les détails sur les métiers du commerce ici.


Choisir une formation en alternance pour se lancer dans le commerce

Une formation en alternance permet d’apprendre vite et de mieux se préparer à l’application concrète d’un métier et ce, dans tous les environnements de travail et dans tous les secteurs d’activités. L’expérience permet de mettre à profit ses connaissances, de gagner en confiance et d’assimiler rapidement les codes du travail en entreprise. Savoir-être, prise d’initiatives, autonomie, capacité d’écoute et de conseil, relation fournisseurs et clients, sont autant de qualités et compétences très appréciées dans l’univers du commerce, qui s’acquièrent principalement sur le terrain.

Les métiers du commerce sont accessibles au travers de nombreuses formations en alternance, du CAP au BAC+5. Voici le top 5 des certifications visées par les étudiants en contrat de professionnalisation en 2018 :

  • BTS Management Commercial et Opérationnel (MCO, anciennement MUC)
  • BTS Opticien-Lunetier
  • CQP Employé de commerce
  • Titre professionnel Employé commercial en magasin
  • Titre professionnel Vendeur conseil en magasin

L’alternance : un excellent vecteur d’insertion professionnelle


Comment trouver une formation et une entreprise en alternance?

L’univers du commerce regorge de possibilités et de passerelles pour se former. On peut citer la plateforme Commerce France Alternance, qui permet de découvrir plus de 15 000 formations en alternance dans le commerce autour de chez soi. Cet outil présente aussi bien les métiers possibles que les formations et établissements qui les proposent.

L’étape suivante consistera à trouver une entreprise d’accueil. Certaines écoles proposent une base de contacts d’entreprises partenaires et éventuellement des ateliers pour structurer son CV et préparer ses entretiens. Il existe également de nombreux job board comme celui de Pôle Emploi, L’Etudiant, Welcome to the Jungle… Mais aussi Walt bien évidemment !  

Walt et l’Opcommerce mettent à disposition LE guide pour trouver son entreprise en alternance ! 


Se préparer aux entretiens

alternance-commerce

La première impression est souvent la bonne,
surtout si elle est mauvaise
».

1 – Bien se renseigner sur l’entreprise 

Il est important de consulter le site web et les réseaux sociaux de l’entreprise avant de la rencontrer, afin de comprendre son secteur d’activité, ses produits/services et ses clients.

2 – Analyser et mémoriser l’offre d’emploi 

Un employeur sera toujours plus séduit par quelqu’un qui s’est vraiment intéressé à sa demande et qui l’a comprise.

3 – Préparer un dossier alternant 

Ce dossier comprend entre autres ; le planning du rythme d’alternance, le cursus pour l’année à venir et pourquoi pas une simulation de la rémunération, pour simplifier la vie du futur employeur.De nombreuses fiches pratiques sur le contrat d’apprentissage et de professionnalisation sont disponibles sur l’espace alternance de l’Opcommerce. Une aide qui sera sûrement appréciée par le recruteur !

4 – Soigner la e-réputation 

Après avoir parcouru un CV et une lettre de motivation, bon nombre de recruteurs se rendent sur Internet, pour voir ce qui se dit d’un candidat. Attention aux mauvaises surprises ! Il est important de mettre à jour son identité (et notamment professionnelle) sur les réseaux sociaux afin qu’elle corresponde à l’image que l’on souhaite donner au recruteur.

5 – Envoyer un mail de remerciement au recruteur 

24h après l’entretien, il est fortement conseillé de remercier le recruteur pour le temps accordé, tout en récapitulant l’entretien et ce qui a été compris des attentes de ce dernier. Cela laisse une bonne image du candidat et c’est un élément qui peut faire la différence en cas d’hésitation entre deux postulants.

Le conseil en + :
les périodes de confinement ont développé l’utilisation des entretiens en visioconférence, mais cela reste bien des entretiens. Alors on vérifie son matériel audio et vidéo à l’avance, on s’habille de manière professionnelle et on veille à prévenir son entourage pour éviter les bruits intempestifs. 


Les alternants en parlent 

Quelles que soient les futures missions et le niveau de qualification initial, l’alternance est un choix clé pour réussir et s’épanouir dans les métiers du commerce. Qui de mieux pour en parler que les alternant(e)s du secteur du commerce ?  À chaque métier, son témoignage !


Le commerce n’a pas fini de surprendre par la diversité de ses métiers et surtout par sa capacité à se renouveler pour faire face aux défis de l’avenir. Une alternance dans le commerce assure un avenir solide basé sur la qualité des relations humaines et le sens de l’échange.


Source : L’Opcommerce, Données contrats de professionnalisation – 2018