Comment convaincre une entreprise du commerce d’embaucher en alternance ?

Pas assez de temps pour tout lire ? Voici ce qu’il faut retenir :

En entretien de recrutement pour un poste en tant qu’alternant, les candidats sont souvent confrontés aux mêmes clichés : « cela coûte trop cher », « il y a trop de paperasse », « prendre un stagiaire, c’est plus simple », « les jeunes ne sont pas motivés pour travailler », etc.

Pourtant, embaucher en alternance a plein d’avantages : contrat peu coûteux, aides financières, démarches administratives simplifiées, investissement humain sur le long terme et application concrète des connaissances … On ne compte plus les atouts de cette voie. La mission principale du candidat : contre-argumenter et convaincre le recruteur des intérêts d’une embauche en alternance !

Pour réussir l’entretien de recrutement et augmenter les chances de décrocher un contrat alternance, voici les principaux arguments.

La formation en alternance a plein de clichés qui lui collent à la peau. Mais voici les arguments pour les contrer et décrocher un contrat en alternance !


Argument n°1 : recruter un alternant dans le commerce est un investissement gagnant-gagnant

Contrairement aux idées reçues, embaucher un alternant est vraiment intéressant financièrement pour l’entreprise. En effet, le salaire de l’alternant est un pourcentage du SMIC qui varie en fonction de l’âge et du niveau de diplôme du nouvel embauché. En contrat de professionnalisation, l’embauché est rémunéré entre 55% et 100% du SMIC et en contrat d’apprentissage, entre 27% et 100% du SMIC. 

Voici plusieurs exemples pour y voir plus clair :

  • En contrat de professionnalisation : un jeune âgé entre 16 et 20 ans, en train de valider une formation en dessous du baccalauréat, percevra 55% du SMIC.
  • En contrat d’apprentissage : un jeune âgé de moins de 18 ans, en deuxième année de formation, percevra 39% du SMIC.

Pour en savoir plus, il est possible de faire l’estimation de la rémunération directement sur le portail de l’alternance du gouvernement.

En apportant des éléments de réponse précis sur la rémunération, le recruteur appréciera que le/la candidat(e) soit aussi bien préparé(e) pour l’entretien. Un point pour l’alternance !

Argument n°2 : l’entreprise peut bénéficier d’aides financières 

Voici un autre argument qui devrait fortement intéresser le recruteur. Exonération totale ou partielle des charges sociales de l’alternant, crédit d’impôt… Les aides financières ne sont pas rares dans le domaine et la majorité des entreprises y accèdent ! Il suffit de bien se renseigner.

Pendant l’entretien de recrutement, il ne faut donc pas hésiter à rappeler au futur employeur ou au recruteur que :

contrat-alternance-walt-commerce-aide-entreprises
  • en contrat d’alternance (apprentissage et professionnalisation), les entreprises profitent d’un allègement des charges sociales (en savoir plus sur le site de l’URSSAF),
  • les sociétés de moins de 250 salariés bénéficient de l’aide unique aux employeurs qui recrutent en apprentissage pour préparer un diplôme inférieur ou égal au Bac,
  • les sociétés de plus de 250 salariés peuvent profiter du bonus alternant pour l’embauche de plus de 5% de leur masse salariale en contrat d’alternance.

Pour en savoir plus, consulter le simulateur d’aides du gouvernement.


Argument n°3 : terminé l’administratif compliqué

L’alternant, l’école, l’entreprise… Cela en fait du monde à gérer dans le contrat d’alternance. Aucun stress à avoir, tout est désormais simplifié grâce à l’espace alternance de l’Opcommerce. Toutes les questions autour de l’alternance, tant du point de vue de l’entreprise, de l’école, que du futur embauché, trouvent leurs réponses sur cet espace !

Ce dernier centralise également les documents nécessaires pour recruter un(e) alternant(e) et faire toutes les démarches administratives directement en ligne. L’Opcommerce s’engage également dans l’accompagnement des entreprises, tout au long du contrat d’alternance, grâce à un conseiller dédié.

Argument n°4 : l’alternance, la carte gagnante pour une entreprise du commerce

Les arguments financiers n’ont pas entièrement convaincu le recruteur ? Il est alors temps de sortir la carte de l’investissement… humain.

contrat-alternance-walt-commerce-gagnant-gagnant

Pendant l’entretien, il est important de souligner l’aspect gagnant-gagnant de l’alternance :

  • En formant un alternant, l‘entreprise investit sur la durée : 1 an, 2 ans voire 3 ans de contrat ; rien à voir avec un stagiaire, qui ne peut rester que 6 mois au maximum. Plus la durée de contrat est longue, plus l’investissement et l’implication de l’embauché(e) s’en ressentent !
  • En contrepartie, l’alternant apporte ses soft-skills et les compétences théoriques et techniques apprises à l’école et dans sa vie de tous les jours. En effet, les générations Y et Z sont particulièrement à l’aise avec les nouvelles technologies et sont naturellement auto-apprenantes. Dans un contrat d’alternance, chacun apporte sa pierre à l’édifice.
  • Les métiers du commerce sont particulièrement bien adaptés pour l’alternance. C’est un des rares secteurs qui permet de se professionnaliser quasiment immédiatement et de mettre rapidement en pratique la théorie. Conseiller les clients, gérer les approvisionnements/stocks ou encore participer à la communication de l’entreprise : rien de plus concret.
  • Une réelle motivation pour le poste ? Il faut véritablement le faire savoir durant l’entretien ! Au revoir le cliché du jeune qui n’a pas le goût du travail. Ce poste est utile pour la société ? Pour l’environnement ? Il est important d’expliquer en quoi les missions et l’entreprise répondent à un solide projet professionnel (et parfois même personnel).

Conseil de Walt (testé et approuvé)

Pour terminer l’entretien de recrutement en beauté, il est important de :  

  • Penser à envoyer un email de remerciement au recruteur dans les 24h qui suivent l’entretien, en y ajoutant le lien vers l’espace alternance de l’Opcommerce, destiné aux entreprises. Fiches pratiques des contrats d’apprentissage et de professionnalisation, fiches pratiques des aides au financement, tableau comparatif des coûts… Le futur employeur y trouvera toutes les informatiques pratiques, relatives au recrutement en alternance.

Voilà des arguments solides qui devraient convaincre le recruteur… Les portes de l’alternance s’ouvrent enfin, pour une super expérience professionnelle dans les métiers du commerce !